Now Reading
BEETHOVEN OU L’ECHO SILENCIEUX DE LA 9EME SYMPHONIE

BEETHOVEN OU L’ECHO SILENCIEUX DE LA 9EME SYMPHONIE

BEETHOVEN OU L'ECHO SILENCIEUX DE LA 9EME SYMPHONIE

Au début du 19ème siècle, alors que Ludwig van Beethoven luttait contre un ennemi silencieux mais impitoyable…


Alors que le monde s’enfonçait dans un silence oppressant, Beethoven s’accrochait désespérément à la seule chose qui donnait un sens à sa vie : la musique. Dans cette bataille , il décida d’entreprendre son œuvre la plus audacieuse, la 9ème Symphonie. Une symphonie qui allait dépasser toutes les autres, une célébration de la joie, un défi lancé à la face de son handicap.

BEETHOVEN OU L'ECHO SILENCIEUX DE LA 9EME SYMPHONIE
Théâtre an Der Wien

Beethoven travaillait jour et nuit, ses doigts glissant sur les touches du piano, se fiant uniquement à la mémoire des sons qu’il ne pouvait plus entendre. La première de la 9ème Symphonie fut annoncée, et tout Vienne était en émoi. Le grand théâtre était bondé, les plus éminentes personnalités de la ville présentes pour assister à ce qui était annoncé comme un moment historique.

Dirigeant l’orchestre, Beethoven était complètement absorbé par sa musique, vivant chaque note dans son cœur et son âme. Lorsque le dernier mouvement, l’Ode à la Joie, commença, un frisson parcourut l’assistance. La puissance de la musique semblait transcender la salle, élever chaque auditeur vers quelque chose de plus grand, de plus beau.

À la fin de la performance, Beethoven resta immobile dans un monde où seul le silence régnait. Il ne savait pas que la salle entière s’était levée, applaudissant frénétiquement, certains pleurant de joie et d’autres en admiration silencieuse.

See Also

Ce ne fut que lorsque l’un des musiciens le prit par l’épaule et le tourna vers la foule qu’il vit l’ovation. Des larmes coulèrent sur ses joues, non pas de tristesse, mais de reconnaissance. Bien qu’il ne puisse entendre les acclamations, il pouvait les voir, les sentir dans son cœur. À ce moment, il sut que sa musique avait transcendé sa propre lutte, touchant l’âme de chaque personne présente.

image 9 BEETHOVEN OU L'ECHO SILENCIEUX DE LA 9EME SYMPHONIE
Le compositeur allemand Ludwig van Beethoven (1770-1827) dirigeant l’un de ses trois quatuors à cordes « Rasumowsky », vers 1810. Dessiné par l’artiste Borckmann. © Rischgitz/Getty Images

La 9ème Symphonie de Beethoven resta non seulement comme son plus grand chef-d’œuvre, mais aussi comme un symbole éternel de la victoire de la volonté humaine sur l’adversité. Un rappel que même dans le silence le plus profond, la musique, l’espoir et la joie peuvent encore résonner.

Photo EDITO DIDIJE BEETHOVEN OU L'ECHO SILENCIEUX DE LA 9EME SYMPHONIE
Rédactrice en Chef à Myluxurylife | kdinia@gmail.com

Khadija Dinia, aka Didije est une journaliste influenceuse qui jongle entre papier et digital, en s’inscrivant aux tendances du moment. Elle met sa plume, son regard et son coeur au service du beau, valorisant tout type de contenu.

© 2022 MyLuxuryLife. All Rights Reserved.
Réalisé par :  Hamza Wahbi

 

A propos  |  mentions légales  |  CGV Ebooks CGV digital

Scroll To Top