Now Reading
IBN BATTOUTA, LE VOYAGEUR RESSUSCITÉ

IBN BATTOUTA, LE VOYAGEUR RESSUSCITÉ

Tanger-viens je t'emmène au vent

Dans la Kasbah de Tanger, on a visité le nouveau musée dédié à la mémoire d’Ibn Battouta . Bribes d’histoires sur le célèbre explorateur.


Né le 24 février 1304, le Tangérois Abdallah Mohammed Ibn Abdellah Ibn Mohammed Ibnou Ibrahim, dit Ibn Battouta, entame des études en droit coranique. En quête de nouveaux savoirs, il quitte sa ville natale à l’âge de 21 ans pour entreprendre un voyage en direction de la Mecque.

En Tunisie, il n’a que très peu de moyens pour subsister, ce qui le précipite dans une violente solitude. Il sera accueilli et hébergé par les populations locales dont la générosité l’encouragera à poursuivre son aventure. En Palestine, il traverse Gaza, Hébron et Jérusalem où il décrit avec précision l’architecture du Dôme du Rocher. De son voyage en Égypte, il découvre la ville d’Alexandrie et s’émerveille devant son phare.

Fasciné par les jardins verdoyants de Damas, il en dresse un portrait onirique. En Irak, il visite Tabriz, Mossoul et Mardin mais dans sa description de la ville de Bagdad, il déplore l’état de la cité, jadis symbole du pouvoir califale. En arrivant à Médine, Ibn Battouta se recueille sur la tombe du Prophète Sidna Mohammed (SAS) avant de partir à la Mecque, où il dépeint l’immense beauté de la Kaâba. Ses quatre autres pèlerinages lui vaudront la réputation d’homme de sciences. Si le long voyage d’Ibn Battouta dura 29 ans, on apprend tout au long des couloirs du musée Borj En-Naâm, qu’il a parcouru près de 100.000 kilomètres et visité 38 pays dont l’Andalousie, la Mauritanie, l’Algérie, la Libye, L’Égypte, la Somalie, le Yémen, le Liban, la Jordanie, l’Iran, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Inde, l’Indonésie, les Maldives, les Philippines et la Chine. En l’an 1354, l’explorateur retourna à sa ville natale. Considéré comme étant le premier ambassadeur marocain à l’étranger, son musée commémore aujourd’hui la mémoire de ce Tangérois qui demeure l’un des plus grands explorateurs que le monde ait connus. 

See Also
Casablanca 1940 D'HIER À AUJOURD'HUI : LE RÉCIT DE CASABLANCA


Dans le cadre du programme de réhabilitation et de valorisation de l’ancienne Médina, la SAPT (Société d’aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de Tanger) a inauguré un musée entièrement dédié à la mémoire du plus célèbre des voyageurs. « Ce musée vient enrichir l’offre culturelle et touristique de notre ville. D’une part il retrace l’histoire de la dynastie Mérinides (1269) et d’autre part, il nous plonge dans l’univers fabuleux d’Ibn Battouta  

Rajae Elhannach, responsable du pôle culturel de la SAPT.
Rédactrice en Chef à Myluxurylife | kdinia@gmail.com | Plus de publications

Khadija Dinia, aka Didije est une journaliste influenceuse qui jongle entre papier et digital, en s’inscrivant aux tendances du moment. Elle met sa plume, son regard et son coeur au service du beau, valorisant tout type de contenu.

© 2022 MyLuxuryLife. All Rights Reserved.
Réalisé par :  Hamza Wahbi

 

A propos  |  mentions légales  |  CGV Ebooks CGV digital

Scroll To Top